Tout l'agenda

Une belle soirée pour la cérémonie des vœux de la municipalité de Cazaubon-Barbotan les Thermes pour cette année 2024. C’était l’occasion de réunir les habitants, qui ont assisté au discours de Mme Le Maire Isabelle Tintané et du sénateur Alain Duffourg, et de partager un moment de détente et de joie. Mme Le Maire a fait le point sur les actions et les projets menés en 2023, en soulignant les améliorations et les dépenses effectuées pour notre commune (réhabilitation de la résidence des pins, poursuite de notre plan de remplacement des lampadaires par des LED…). Mr le sénateur Alain Duffourg, invité par Mme Le Maire, a exposé à l’auditoire les différentes initiatives prises au Sénat pour la défense du monde rural et de notre département. L’adjoint à l’agriculture Régis Laporte a ensuite annoncé les noms des lauréats du concours des maisons fleuries, qui récompense les habitants participant à l’embellissement de leur cadre de vie. La cérémonie s’est terminée par un apéritif dinatoire, où chacun a pu discuter et exprimer ses vœux pour 2024. Nous vous remercions pour votre présence et votre appui, et nous vous souhaitons une très bonne année !

Discours de Madame le Maire Isabelle Tintané prononcé lors de la cérémonie des vœux du 6 janvier 2024

 

Suite au rapport d’EXPERTISE SECURITAIRE ET SANITAIRE Place de l’église Commune de CAZAUBON Hôtel de la paix et Eglise St Pierre. Commune de BARBOTAN les THERME nous avons fait le choix de conserver tous les platanes de la place de l’église de Cazaubon

Conclusion du  rapport d’expertise place de l’église de Cazaubon :

D’un point de vue global, tous les platanes expertisés ont subi le même type de gestion, à savoir une conduction en port libre avant un émondage très fort à 6/8m de hauteur dans les années 1950 puis une conduite architecturée tête de chat avec des réductions progressives de la couronne. La taille très forte de l’axe principal et/ou des fourches s’est traduite par l’apparition d’une cavité majeure ouverte et descendante, pratiquement dans tous les cas jusqu’au sol. Le platane dispose d’une capacité spécifique à facilement compartimenter, mais les parois résiduelles restent aujourd’hui très faibles (10 à 15 %). La tenue mécanique des arbres est néanmoins relativement bonne compte tenu de la rectitude et de la faible hauteur des troncs, et du maintien d’un houppier de faible dimension. Sur la place de l’église de CAZAUBON, le maintien des arbres à court terme, peut s’envisager dans des conditions de risque acceptable. La durée de vie des arbres peut être estimée entre 10 à 20 ans, toutes choses égales par ailleurs à condition de poursuivre l’élagage des sujets tous les 2 ans maximum et d’éviter toute prise de masse foliaire. Ce mode de gestion est d’ailleurs parfaitement mis en œuvre depuis une vingtaine d’années par le service des espaces verts de la commune et correspond parfaitement à ce qui doit être fait. Afin des sécuriser l’arbre n° 7, nous pourrions recommander la réduction forte de la charpentière sur l’axe Est qui présente une mauvaise assise en V au niveau du tronc. Cette réduction serait préjudiciable à l’état physiologique de l’arbre (enlèvement d’une fraction trop importante de son houppier). Nous recommandons donc la mise en place d’un système de hauban dynamique permettant d’éviter le risque d’arrachement. Les travaux préconisés doivent impérativement être fait par un grimpeur – élagueur formé avec une qualification en haubanage afin qu’il puisse, au cas par cas, in situ adapter le type de sangle à mettre en place et l’endroit exact de la fixation et la hauteur par rapport aux charpentières à consolider. Des informations sont disponibles sur Internet 1 . L’utilisation de système d’haubanage cobra ou boa est une possibilité à explorer2

Conclusion du  rapport d’expertise : Hôtel de la paix et Eglise St Pierre, BARBOTAN les THERMES

Sur la route des thermes, en face de l’hôtel de la paix, l’arbre n° 9 est dans un état très dégradé et la présence de différents champignons lignivores actifs impose son abattage immédiat.

Sur le porche de l’église St Pierre, les arbres n° 10 et 11 présentent un risque élevé d’arrachement de charpentière qui sont fracturées en divers endroits et qui présentent des assises faiblement résistantes compte tenu de la présence du phellin et de sa propagation sur toute la hauteur de la fourche jusqu’à leur base. Les capacités physiologiques des arbres sont également plus faibles et limitent les capacités de cicatrisation et de compartimentation. Deux options sont envisageables • Une réduction très forte de la totalité des charpentières qui doivent toutes être ramenées entre 1 et 2 m juste après la première masse et la mise en place de haubans pour renforcer la stabilité mécanique des charpentières au niveau des assises. Dans ce cas le maintien de la taille en tête de chat est également une nécessité absolue. Les arbres seront fortement impactés en termes de vigueur et d’état physiologique. La durée de vie envisagée des sujets serait alors sans doute plus faible que pour l’église de Cazaubon, probablement plutôt de 5 à 10 ans. • L’abattage et le remplacement des arbres avec un ou deux sujets d’essences adaptées au changement climatique et présentant un port et une houppier de moindre envergure (chêne vert ou chêne liège par exemple).Platane N°9 Barbotan les Thermes